Après plus d’une décennie de règne sans partage sur le marché mondial des voitures de luxe, BMW a finalement cédé la perche à son rival de longue date, Mercedes. Les deux grandes marques de l’automobile sont depuis longtemps engagés dans une guerre de ventes, que BMW remportait chaque année depuis 2005.

Grosso modo, le bilan des fabricants de voitures de luxe est « extraordinaire », aussi bien sur le plan économique qu’en matière d’émission de co2.

Une « croissance extraordinaire »

Avec une recette annuelle avoisinant 2,1 millions de dollars, au titre de l’exercice 2016, Mercedes-Benz a livré le plus de véhicules de luxe que n’importe quel fabricant dans le monde. Plus précisément, Mercedes a vendu 2 083 888 modèles, dépassant les 2 003 359 chiffres de ventes de BMW. Le chiffre d’affaires de Mercedes représente une croissance de 11.3% par rapport à l’exercice précédent.

Lors du 125ème anniversaire de la société, en 2011 – une année où les ventes d’Audi ont dépassé celles de Mercedes, la faisant reculer à la troisième place – Dieter Zetsche, directeur général de la société mère Daimler, avait prédit que grâce des améliorations significatives, Mercedes serait « le constructeur d’automobile de luxe numéro un, d’ici 2020 ».

« Mercedes a atteint sa meilleure année de ventes pour la sixième année consécutive. Cette croissance extraordinaire, en particulier en Chine et en Europe, nous a placés au sommet du monde des voitures de luxe », a déclaré Monsieur Zetsche, après la publication des états financiers consolidés de la société.

La Chine est un marché à forte croissance pour Mercedes, avec 26.6% enregistré. Le groupe a également engrangé une croissance de ses ventes à deux chiffres en Europe, soit 12,4%, même si sur le marché américain elle a reculé de 0,8%.

luxe001

De son coté, BMW a dit avoir fait une recette d’un peu plus de 2,0 millions de dollars provenant uniquement de la vente de véhicules phare de luxe sous sa marque. Ce qui est aussi un nouveau record. La société basée à Munich a enregistré une croissance de 5,2% par rapport au résultat de l’année précédente. Mais, BMW n’a pas pu tenir face à Mercedes au sommet du podium des ventes.

Schématiquement, la croissance de BMW a chuté en Chine et en Europe et a reculé plus rapidement aux États-Unis, à 9.7%.

L’autre marque de luxe, Volkswagen Audi, a rapporté avoir fait un chiffre d’affaires de 1,9 millions issus de la vente de ses véhicules de luxe, soit une hausse de 3,8% par rapport à l’année précédente.

Certaines voitures Audi sont parmi celles qui ont été affectées par le scandale du « dieselgate » du groupe Volkswagen, qui a vu le géant automobile admettre que les dispositifs de construction installés dans 11 millions de ses véhicules étaient conçus pour tromper les essais réglementaires d’émissions de co2.

L’émission extraordinaire de CO2

Selon un rapport du Transport and Environment’s Mind, les voitures fabriquées par les géants allemands de l’automobile, Mercedes en tête, consomment plus de carburant que prévu.

Les experts rapportent que, par exemple, les Mercedes A et E brûlent 56% plus de carburant sur la route que ce qui est annoncé dans leurs brochures de vente. Les tests d’émission ont également découvert que les voitures dotées de moteurs diesel ont émis quatre fois plus que la limite légale de co2 en 2016.

Mercedes a même été citée en justice aux États-Unis pour la vente de voitures diesel qui « vomissaient » les émissions excédentaires d’oxyde d’azote, en dissimulant le mécanisme de régulation d’énergie.

fuel01

Greg Archer, qui a fait de la lutte pour des voitures propres et un environnement saint son cheval de bataille, a déclaré : « Il n’y a aucune amélioration dans l’efficacité des nouvelles voitures sur la route, parce que les constructeurs automobiles manipulent les tests pour atteindre leurs cibles de CO2, au lieu de concevoir des voitures moins polluant. En conséquence, les conducteurs sont trompés, floués et forcés d’acheter plus de carburant ; La fraude fiscales demeurent, donc un manque à gagner dans les caisse de l’Etat ; Et des objectifs climatiques sont minés. »

Notis©2017